Emprunt / Crédit
Emprunt consommation > Attention aux accroches marketing

Attention aux accroches marketing

Les accroches publicitaires concernant les prêts à la consommation sont régies par la loi Lagarde depuis 2010, qui contrôle et encadre la publicité de manière à mettre fin aux pratiques abusives visant à séduire les emprunteurs potentiels et allant jusqu’à créer le besoin qui peut mener au surendettement.

Attention aux accroches marketing

Les slogans qui vantent les mérites de tels prêts s’affichent parfois de manière agressive assimilant le crédit à un complément de revenus, sans nécessité de justificatifs, et sans stipuler clairement l’engagement et les taux d’intérêt souvent prohibitifs. Il est évident que la publicité a toujours eu pour but de mettre en avant des produits, sans en expliquer les petits inconvénients. Ainsi les facilités financières et les rêves semblent à porter de main grâce aux annonces des prestataires de crédit tandis que les contraintes font l’objet d’un minuscule astérisque, bien obligé de notifier les conditions de l’emprunt, et difficilement lisible à l’œil nu ! La loi Lagarde impose la clarté en matière de contrats et traque l’ambiguïté.

Personne ne s’est jamais enrichi en souscrivant un prêt. De plus, pour ne pas perturber le jugement du consommateur, les professionnels ne peuvent plus faire de publicités mentionnant un éventuel cadeau offert à l'ouverture d'un crédit et un exemple de coût de crédit doit être donné au consommateur. Un exemple chiffré est ainsi obligatoire afin d’illustrer le coût du crédit. Il précise, pour un montant de crédit donné, la durée du prêt, le montant des mensualités et le montant total dû (montant du prêt + montant des intérêts + frais annexes).

La mention suivante est également obligatoire : un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager, de manière à ce que la personne susceptible d’être intéressée prenne conscience de son acte de souscription. Le taux d’intérêt doit être écrit de la même taille que la promotion et l’offre de manière à ne pas embrouiller le consommateur et l’induire en erreur. Les emprunteurs sont désormais protégés dans leur démarche pour contracter un prêt, la crise ayant rendu l’ensemble des ménages vulnérables, la loi Lagarde est venue pallier aux dérives accrocheuses des sociétés peu scrupuleuses quant à leur solvabilité. Personne ne remet en cause le fait que les crédits à la consommation soit parfois utiles et nécessaires. Mais le gouvernement a préféré mettre en place des gardes fous de manière à responsabiliser les emprunteurs, et à les aider, les conseiller en cas de surendettement.

Les réformes se poursuivent à l’échelon européen pour réduire et contrôler les dégâts commis par l’abus de crédits à la consommation.

COPYRIGHT © EMPRUNT A LA CONSOMMATION - CREDIT EN LIGNE - RACHAT DE CREDITS - HYPOTHEQUE